Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue !

VISITE DE LA VILLE DE KAYSERSBERG

  Retour page d'accueil   

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Kaysersberg ("Mont de l'empereur" en français) est située sur une ancienne voie romaine (voie Petrosa) qui reliait la plaine d'Alsace au versant lorrain des Vosges. La première mention de Kaysersberg remonte à 1227. C'est à cette époque que Henri VII, fils de Frédéric II de Hohenstaufen, se rend acquéreur du lieu (au détriment de ses propriétaires d'alors, les sires de Horbourg et de Ribeaupierre), situé non loin du couvent de Bénédictins (puis de Clarisses à partir de 1282) d'Alpach. Au XIIIème siècle, on construisit le château, un rempart urbain pour se protéger des Ducs de Lorraine, et l'église paroissiale sous l'impulsion des Hohenstaufen (Keisirsberg, Caesareum castrum, en 1284).

Note : A noter que dès 1147, le lieu-dit Staufenberg comprenant des fortifications (aujourd'hui occupées par le château du Haut-Koenigsbourg) qui permettent alors de surveiller la route d'Alsace du Nord au Sud, appartenait déjà à Frédéric de Hohenstaufen, futur empereur du Saint Empire Romain Germanique.

En 1247, Henri de Stahleck, évêque de Strasbourg, tente de s'emparer de la ville. Prise l'année suivante, en 1248, par le duc Mathieu II, duc de Lorraine, elle est occupée, en 1261 ou 1263 par Rodolphe de Habsbourg. Ce dernier, devenu empereur, y revient en 1285. En 1334, Louis III de Bavière la cède à Jean, roi de Bohême, et s'en empare à nouveau en 1336.

Le 18 mars 1293, Kaysersberg devient cité impériale, grâce au roi Adolphe Ier de Nassau. Charles IV affranchit en 1347 les citoyens de Kaysersberg (Keysersberg, en 1327) de toute juridiction étrangère.

A signaler que la ville de Kaysersberg renfermait avant la Révolution, un couvent de Récollets et une commanderie de l'ordre teutonique. Les chevaliers teutoniques furent, semble-t-il, les premiers religieux à s'installer à Kaysersberg, vers 1295, en se rendant propriétaire de la maison du chevalier Walter de Kaysersberg.

Ville de Kaysersberg

le roi Adolphe Ier de Nassau entrant dans Kaysersberg.

Ville de Kaysersberg

Ville de Kaysersberg

 

 Fontaine Constantin

Ville de Kaysersberg

l'Empereur romain Constantin.

 Ville de Kaysersberg

Forteresse avec donjon circulaire (XIIIème siècle).

Ville de Kaysersberg

Ville de Kaysersberg

   

Ville de Kaysersberg

 

Ville de Kaysersberg

Ville de Kaysersberg

   

Ville de Kaysersberg

Ville de Kaysersberg

 

 Musée du docteur Schweitzer.

Albert SCHWEITZER (1875-1965) est né le 14 janvier 1875 à Kaysersberg. Son père y était pasteur et instituteur. Il grandit à Gunsbach, berceau de son enfance, où la famille s’installe après sa naissance. Théologien, philosophe, musicien, médecin, Schweitzer s’embarque avec son épouse pour le Gabon en 1913 et y construit un hôpital à Lambaréné. Prix Nobel de la Paix en 1953, il meurt à Lambaréné le 4 septembre 1965. 

Ville de Kaysersberg

 

Ville de Kaysersberg

Ville de Kaysersberg

   

     

Eglise de Sainte-Croix (XIII-XIXème siècle).

A la suite d'importantes transformations effectuées au XVème siècle, il ne subsiste de l'église romane primitive que quelques éléments à l'intérieur et, à l'extérieur le remarquable portail avec son tympan historié.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Une statue (moderne) de l'Impératrice Hélène dans une niche du fronton de l'église et celle de l'Empereur Constantin, son fils, sur la belle fontaine devant le sanctuaire rappellent la tradition suivant laquelle l'Impératrice Hélène aurait découvert la vraie croix en 327 à Jérusalem.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Le portail à ressauts présente une tendance archaïsante. Edifié vers 1235, il est orné de voussures en plein cintre séparées par des boudins. Les impostes et les chapiteaux portent des aigles, des sirènes et des palmettes. Cette oeuvre est inspirée des tympans du portail Sud de la cathédrale de Strasbourg. 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Cet ensemble a été réalisé vers 1235. Il représente le couronnement de la Vierge, assise à la gauche du Christ. Les archanges Michel et Gabriel les encadrent. L'artiste ou l'architecte est représenté sur ce tympan, tenant un livre portant son nom : Conradus.

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix 

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

La nef centrale est dominée par un calvaire monumental. Cette œuvre nommée "Christ Colossal" date de la fin du XVème siècle. Le Christ est entouré de la Vierge et de saint Jean.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

L'imposant autel de la passion qui domine le chœur est l'œuvre de Jean (Hans) Bongartz, de Colmar, et a été réalisé en 1518. Autour d'un panneau central qui représente une crucifixion déjà achevée, quatorze reliefs dorés et polychromes relatent la passion du Christ depuis son entrée à Jérusalem jusqu'à sa Résurrection. Le retable est couronné de saint Christophe de l'impératrice Hélène et de sainte Marguerite. 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Dans le bas-côté nord, au-dessus des fonts baptismaux gothiques de 1448, Saint-Jean est bien à sa place car il fut le premier à baptiser. En face, dans le genre des anciennes statues de pèlerinage, Jacques le Majeur (1523). 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 Saint-Jean (vers 1510).

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 Saint Jacques le Majeur (1523)

 

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

  

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Le relief de la Déploration, œuvre la plus précieuse de l'église de Kaysersberg, a repris tout son éclat grâce à une excellente rénovation entre 1956-1957. Dans le bas côté gauche, le Saint Sépulcre est l'oeuvre de deux sculpteurs différents (achevé, semble-t-il, en 1514 par le maître d'œuvre Jacques Wirt). Tandis que le Christ remonte à l'époque du gothique tardif (1448), les saintes femmes (1514) annoncent la Renaissance. Pour les uns cette œuvre date de 1500 et pour les autres, dont Hans Rott, elle date de 1521 et est l'oeuvre du maître Georges Berringer, de Lucerne.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 Relief de la Déploration du Christ (1521).

 Saint Sépulcre.

L'orgue est de Joseph Waltrin (1720). Il est restauré par Jacques Besançon en 1770, Martin Rinckenbach en 1921, et Joseph Rinckenbach en 1958.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

L'existence d'une horloge est mentionnée dès 1511, année où le magistrat avait chargé maître Goerg, serrurier à Colmar, d'installer une grande horloge. A la fin de l'année 1865, Urbain Adam, horloger mécanicien de Colmar, est chargé d'installer une nouvelle horloge à Kaysersberg, dont l'inauguration a lieu le 20 février 1867.

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

  

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

  

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

 

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

Kaysersberg : église de Sainte-Croix

   

 © Copyright - Tous droits réservés.