Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue !

LA FAMILLE QUELEN.

  Retour page d'accueil        Retour page "Seigneurs de Bretagne"  

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Généalogie de la maison de Quelen.

ECUSSON : Burelé d'argent et de gueules de 10 pièces. SUPORTS : Deux anges avec les cottes d'armes et les bannières de Quelen, l'écu orné de deux branches de houx. Devise : En peb ems Quelen (En tout temps Quelen).

Quelen est un nom illustre parmi la haute noblesse de Bretagne. Le chateau de Quelen est situé dans l'évêché de Quimper, paroisse de Duaut qui, du nom de ses seigneurs, s'appelle Duaut-Quelen, sous le proche fief du Roy à Carhaix, avec haute, moyenne et basse justice, fourches et patibulaires à 4 posts, foires et marchés, etc. Les seigneurs de Quelen sont supérieurs et fondateurs de Duault-Quelen, de Locarn, Saint-Servais, de la trève de Quelen, etc. Ils sont aussi fondateurs des Augustins de Carhaix. Au milieu de cette église, on y voit un enfeu magnifique où est élevé en bronze un suberbe tombeau, sur lequel repose la figure d'un seigneur de Quelen, aussi en bronze, armé de toutes pièces, ses écus chargés d'un burelé en bannière et suportés par deux anges. Les principaux fiefs de la seigneurie de Quelen sont aujourd'hui démembrez et alienez de même que la forêt de Duault-Quelen. Entre un grand nombre de beaux droits qu'a cette noble seigneurie j'en remarquerai un qui m'a paru singulier. Le sieur de Keriou sergent voyer et féodé de Carhaix doit, chaque année, un jour entre Noël et le Carême, regaler le sire de Quelen et 24 chevaliers de sa suite dans une salle de la ville de Carhaix, faire beau feu sans fumée qui puisse faire nuisance à chevaliers ; le tout sous les ordres du sire de Quelen. Lui donner à laver, le servir à 4 services et les tables levées lui donner le bassin et la serviette et le conduire avec torches de cire allumées.

L'ancienne coutume et la tradition font descendre les sires de Quelen des anciens comtes de Pohaer issus des premiers souverains de Bretagne. Quelen est une ancienne bannière confirmée par Louis XII, roy de France, après son mariage avec Anne, duchesse de Bretagne. Quelques généalogistes commencent cette maison par Comore, sire de Quelen, père d'Yvon et à qui ils donnent pour femme Aliette de Léon. Je n'en ai pas vu les preuves, aussi je commencerai par Yvon, sire de Quelen, qui est le premier qui me soit connu.

I. - Yvon, sire de Quelen, vivait en l'an 1132 avec Jeanne du Perrier, sa femme, fille d'Allain, sire du Perrier.

Enfans d'Yvon de Quelen et de Jeanne du Perrier :

1° Olivier, aisné, qui suit.

2° Yvon.

3° Constance, mariée à Jean du Parc, seigneur de la Roche-Jagu.

 

II. — Olivier, sire de Quelen, chevalier, épousa Jeanne de Penhouet, fille aînée de Guillaume, sire de Penhouet, et de Julienne de Montrelais, petite fille de Hamon, sire de Penhouet, comme il se voit par un titre de 1100 passé par Hervé, sire de Penhouet, qui rapporte ces filiations en remontant.

Enfans de Olivier de Quelen et Jeanne de Penhouet :

1° Eon, qui suit.

2° François, tué à la bataille de la Massoure.

3° Christophe, tué à la Massoure, en 1250.

4° Jean, tué à la même bataille.

 

III. — Eon, sire de Quelen, chevalier, fit deux voyages d'outre-mer contre les Infidèles, le premier avec Pierre, dit Mauclerc, duc de Bretagne. Il avait avec lui ses trois frères qui furent tués à la Massoure. Le second avec Jean, Comte de Richemont, fils aîné de Jean premier, duc de Bretagne, et fut suivi de ses quatre fils dont trois moururent au siège de Tunis en 1270. Il mourut au château de Quintin en 1278.

Il épousa Catherine de Quintin fille de Geoffroy, sire de Quintin, surnommé Boterel, frère de Henry, comte de Penthièvre et baron d'Avaugour, et tous deux fils d'Alain, comte de Penthièvre et de Goëllo.

Enfans d'Eon de Quelen et de Catherine de Quintin :

1° Conan, sire de Quelen, qui suit.

2° Marc,

3° Tristan,

4° Yvon, morts à Tunis.

 

IV. — Conan, premier du nom, sire de Quelen, chevalier, épousa Annette de Kergorlay, fille de Pierre, sire de Kergorlay, qui vivait en 1269, et soeur de Hervé, sire de Kergorlay.

Enfans de Conan de Quelen et Annette de Kergorlay :

1° Conan II qui suit.

2° Jeanne.

3° Annette, qui épousa Yvon, sire du Quelenec.

 

V. — Conan II, sire de Quelen, fut marié à Françoise de Rostrenen, fille de Pierre, sire de Rostrenen, et d'Esve du Pont.

Enfans de Conan II de Quelen et de Françoise de Rostrenen :

1° Conan III qui suit.

2° Jeanne, mariée à Jean, sire de Ploeuc.

3° Eleonor de Quelen.

 

VI. — Conan III, sire de Quelen, chevalier, épousa Jeanne de Coëtmen, fille de Guy, vicomte de Coetmen, qui mourut en 1330.

Enfans de Conan III de Quelen et de Jeanne de Coëtmen :

1° Eon, qui suit.

2° Jean de Quelen, seigneur de Loguevel, qui fit branche.

3° Guillaume, qui ratifia le traité de Guérande en 1381.

 

VII. — Eon, sire de Quelen et du Vieux-Chastel, seigneur de Troran, de Plounevez, du Cosquer, de Lane, etc., épousa Aliette du Vieux-Chastel, fille et héritière de Guillaume, sire du Vieux-Chastel et de Plesou de Quintin fille de Geoffroy, comte de Quintin.

Voir   Famille Quelen (Bretagne) " Généalogie d'Aliette du Vieux-Chastel ". 

Enfans de Eon de Quelen et d'Aliette du Vieux-Chastel :

1° Conan IV, qui suit.

Guillaume, qui épousa l'héritière de Saint-Bihy et qui a fait branche.

Voir   Famille Quelen (Bretagne) " Généalogie de la branche des Quelen de Saint-Bihy ". 

3° Eon.

4° Jean, qui épousa l'héritière du Dresnay et qui a fait branche.

5° Jeanne, mariée à Jean de Bouteville, Sr du Faouët et, en secondes noces, en 1385, à Jean de Rosmadec.

6° Plesou, mariée à Olivier de Kermartin, dont il vint autre Olivier qui de Constance Péan eut Jeanne de Kermartin femme de Thebaud Berard, chevalier. Plesou de Quelen épousa, en secondes noces, Rolland de Kerimel, Sr de Coëthisan.

7° Marie, femme de Jean, Sr de Lesperves.

 

VIII. — Conan IV, sire de Quelen, épousa Typhaine du Quelenec, fille de Jean, sire du Quelenec, et de Typhaine, vicomtesse du Faou, acte de 1467.

Enfants de Conan IV de Quelen et de Typhaine du Quelenec :

1° Yvon, qui suit.

2° Aliette, mariée à Tanguy, Sr de Kermavan.

3° Marguerite, mariée à Pierre du Pontquellec, Sr des Isles, d'où vint Ollivier de Pontquellec fils aîné qui, de Jeanne dame de la Hermoie et de Crapado sa femme eût Aliette de Pontquellec, mariée à Jean de la Rivière, Sr de la Chauvelière, et Catherine de Pontquellec, femme d'Yvon Jourdain, Sr du Pellen.

 

IX. — Yvon, sire de Quelen et du Vieux-Chastel, chevalier, épousa : 1° Jeanne de Quimerch, fille d'Yvon, sire de Quimerch, et de Jeanne de Tivarlan ; 2° Jeanne du Châtel, fille d'Olivier, sire du Châtel, et de Jeanne de Ploeuc et soeur du fameux Tanguy du Châtel, grand écuyer de France, et de Guillaume du Châtel. Il mourut en 1485 et Jeanne du Châtel en 1488.

Du premier lit sortit :

Jeanne, mariée, le 10 février 1444, à Jean du Perrier, chevalier, sire de Martigné et du Plessis-Balisson, fils de Jean, sire du Perrier et comte de Quintin, et de Constance Gaudin, sa seconde femme.

Du second lit, vinrent :

1° Olivier, qui suit.

2° Jean, partagé noblement en 1508.

3° Hélène, mariée, le 6 juin 1468, à Sylvestre de Perrien.

4° Anne, mariée, le 21 décembre 1474, à Jean, Sr du Chef du Bois, dont Perronnelle, femme de Pierre, Sr de Boiséon.

5° Jeanne, femme de Henry du Châtel, Sr de Mesle.

6° Catherine, femme d'Yvon de Boiséon.

 

X. — Olivier, sire de Quelen et du Vieux-Chastel, chevalier renommé, épousa Marie de Berrien, héritière de sa maison, fille de Henry de Berrien, Sr de Keranno, et de Louise du Juch.

Enfants d'Olivier de Quelen et de Marie de Berrien :

1° Jean, qui suit.

2° Olivier, chevalier.

3° Marie, qui épousa : 1° Jean de Rocherf ; 2°, en 1524, Gilles le Rouge, Sr de Kerberiou.

4° Jeanne, femme de Jean de Kerguesay, Sr de Kergomar.

 

XI. — Jean, sire de Quelen et du Vieux-Chastel, épousa Jeanne de Troguindy, dont :

1° François, qui suit.

2° René, seigneur de Troran, qui épousa Marie du Bot, dont : 1° Pierre de Quelen, sans hoirs ; 2° Marie de Quelen, femme de Hiérôme, Sr de Saint-Aradon, sans postérité ; 3° Renée de Quelen, mariée à Claude de Lannion, Sr du Cruguil.

3° Marie, qui épousa : 1° Vincent, sire de Ploeuc ; 2° Guillaume de Kerimel, Sr de Coëtnisan.

 

XII. — François, sire de Quelen, épousa Anne du Quelenec, fille de Hervé, Sr du Stang, et de Marguerite de Keriec, et mourut en 1558, laissant :

1° Louise, qui suit.

2° Gillette, sans alliance.

 

XIII. — Louise de Quelen, héritière de Quelen, baronne du Vieux-Chastel, etc., fut mariée par contrat du 21 août 1553 à Pierre, Sr du Boiseon, fils de Claude, Sr du Boiseon, et de Marie de Kerimel, dame de Coëtnisan et de Kerouséré. Elle mourut en 1573, sans postérité. (Bibl. Nationale, Dossiers bleus, 550. — Quelen).
(RENÉ LE NEPVOU DE CARFORT).

 © Copyright - Tous droits réservés.