Web Internet de Voyage Vacances Rencontre Patrimoine Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Bienvenue !

La famille de François DOLLIER

  Retour page d'accueil       Retour page "Seigneurs de Bretagne"      Retour page Casson      Retour page Grand-Fougeray  

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

Boutique de Voyage Vacances Rencontre Immobilier Hôtel Commerce en Bretagne

L'Ecuyer François DOLLIER De Casson, Seigneur du Terte et Port de Roche.  

Au XVIIème siècle, François Dollier de Casson (1636-1701), capitaine de cavalerie, quitte les armes, reprend ses études, embrasse l'état ecclésiastique et entre au Séminaire de Saint-Sulpice à Paris en 1657. Sa formation terminée, il est envoyé au Québec où il est désigné comme l'un des aumôniers de l'expédition du marquis de Tracy contre les Iroquois (14 septembre-5 novembre 1666).

A) Avant-Propos et Résumé

Les DOLLIER étaient Seigneurs de la Praye (Grand-Fougeray-Bretagne) depuis au moins 1530. Ils avaient quitté Vitré depuis 106 ans quand François DOLLIER est né.

François DOLLIER, est né en 1636, au Grand-Fougeray (Bretagne); au manoir de la Praie (ou de la Dévoriaye). Il a grandi au manoir de la Praie ou Praye ; il en fut Seigneur de la Praye de 1651 à 1659.

Il a aussi vécu au manoir de Port-de-Roche (alors paroisse de Fougeray) et fut Seigneur du Tertre et du Port-de-Roche, avant son départ pour le Canada en 1666.

Son oncle Jean DOLLIER (aîné de la famille), est né au manoir de la Praye et vivait à la Dévoriaye (en 1629). Il est mort au manoir de la Praye, en 1645.

Son père Claude DOLLIER, (frère cadet de Jean DOLLIER), est né aussi à la Praye.

François DOLLIER, n'est pas né avec la particule « de CASSON ».

- C'est le 09/09/1651 (15 ans après sa naissance) que la Seigneurie du Plessis de Casson a été transférée par "Messire Charles d'ANDIGNE, Chevalier des Ordres du Roy, Seigneur et Baron d'Angrie en Anjou etc.", au père de François DOLLIER "Messire Claude DOLLIER, Seigneur de la Dévoriaye et Dame Françoise d'ESCAILLUM, sa compagne", par échange de propriétés.

- La Seigneurerie de la Dévoriaye (paroisse de Fougeré, aujourd'hui Grand-Fougeray) était liée à la Seigneurie du Plessis de Casson, par les Du BUTTAY (arrière-arrière-grand-mère de François DOLLIER) et appartenait jusqu'au 09/09/1651 à son lointain cousin Charles d'ANDIGNE, Chevalier des Ordres du Roy.

- C'est ce lointain cousinage qui lui permis de servir dans l'armée de Turenne, dès l'âge de 18 ans.

- François DOLLIER, (âgé de 15 ans ...), rachète le 11/09/1651 à  Messire Charles d'ANDIGNE, "la maison noble située en la paroisse de Fougeré, appelée la Praye" (échangée 2 jours plus tôt par son père contre la Seigneurie de Casson ...). Le manoir de la Praye sera ensuite habité par son frère cadet Julien DOLLIER. Son frère cadet Julien DOLLIER (1637-1704, dernier du nom), est mort à la Praye (à ne pas confondre avec son cousin Julien DOLLIER (1621-1702), Seigneur de la Porte, du Port de Roche, de la Venourie, du Loray, de Launay-Bazoin, etc.).

En 1674, François DOLLIER rentre au pays pour cause de santé. Il passe 4 ans au Plessis de Casson (évêché de Nantes), avant de repartir à Montréal où il mourra le 21 septembre 1701

Ces détails proviennent de deux documents (vieux de 451 et 452 ans), de grand format (22,5 cm x 35,5 cm), rédigés dans une écriture très petite et très soignée. Ils sont très précis :

L'une des filles de Julien DOLLIER, Seigneur de la Praye (1637-1704), Louise DOLLIER, épousa   Julien-Claude FOURNIER d'Allérac. A la révolution, la Praye appartenait toujours aux FOURNIER d'Allérac. Après la révolution la Praye (manoir et métairie) fut vendue à Mr. PICOUL, artisan à Fougeray.

=> Précisions contenues dans le livre de Alfred de BREHIER “Fougeray depuis le IVième siècle à nos jours” ; dans ce livre, Mr. De BREHIER fait beaucoup d'erreurs dans la généalogie DOLLIER :

- Oubli de  Claude DOLLIER grand-père de François DOLLIER (fils de Coesar, père de Pierre).

- Oubli de François DOLLIER (le François DOLLIER mentionné, mort en 1683, est son cousin).

- Oubli du frère de François DOLLIER, Julien DOLLIER, vivant à la Praye (1637-1704 - dernier du nom) ; confondu avec Julien DOLLIER (1621-1702), son cousin, vivant au Port de Roche.

(les enfants semblent confondus : ceux du premier attribués au second ...), etc.

 

B)  Le premier document ("Extrait des Titres concernant la Praye en Fougeray") - 8 pages

Il fut commencé le 23 mars 1556 et terminé le 25 octobre 1708 (rédigé pendant plus de 152 ans !).

Il décrit toutes les évolutions de la Seigneurie de la Praie (ou Praye), appartenant déjà aux DOLLIER en 1557, (achats, ventes et échanges).

1) Le 23/03/1557 : il y est fait mention de l'arrière-arrière-grand-père de François DOLLIER, Coésar DOLLIER : "Coésar DOLLIER et Marguerite DU BATAY son épouse , Seigneur et Dame de la Haye et de la Praye , demeurant au lieu de la Praye en Fougeré (etc.)".

2) Le 09/09/1584 : il y est fait mention de l'arrière-grand-père de François DOLLIER, Claude DOLLIER : "Ecuyer Claude DOLLIER, Seigneur de la Praye (etc.)".

3) Le 08/07/1600 : il y est fait mention du grand-père de François DOLLIER, Pierre DOLLIER (mort à la Praye en 1617) : "Ecuyer Pierre DOLLIER, Seigneur de la Praye et du Port-de-Roche, demeurant au dit lieu et maison de la Praye (etc.)".

4) Le 17/06/1635 : il y est fait mention de l'oncle de François DOLLIER, Jean DOLLIER (demeurant à la Dévoriaye en 1629 ; mort en 1645 à la Praye ; sans enfants) : "Ecuyer Jean DOLLIER, Seigneur de la Praye  et y demeurant (etc.)".

5) Le 13/08/1659 : il y est fait mention de François DOLLIER (Seigneur de la Praye depuis le 11/09/1651) et de son frère Julien DOLLIER "contrat d'échange passé entre Ecuyer François DOLLIER, Seigneur du Port de Roche et Ecuyer Julien DOLLIER son frère, Seigneur de la Porte, par lequel le premier donne au second la terre de la Praye, en échange de ce qui devait lui revenir dans la succession de feu Ecuyer Claude DOLLIER , père commun des parties (etc.)" (François était au séminaire depuis 1657).

6) Les 21/07/1660 - 30/08/1660 – 10/02/1664 - 01/07/1673 - 02/09/1675 - 28/09/1675 - 20/08/1676 14/07/1677   24/02/1678 - 06/03/1678 - 09/05/1678 - 16/06/1678 - 16/03/1685 - 11/02/1686 - 15/04/1686 - 16/04/1686 - 12/07/1692 ; il y est fait mention du frère de François DOLLIER : "Ecuyer Julien DOLLIER, Seigneur de la Porte et de la Praye, demeurant en son manoir noble de la Praye (etc.)".

7) Le 28/08/1708 : il y est fait mention de la nièce de Françoise DOLLIER, fille de Julien DOLLIER : "Melle Françoise DOLLIER, Dame de la Praye, y demeurant (etc.)".

 

C) Le second document ("Aveux Rendus à la Seigneurie de Fougeré") - 7 pages

Il fut commencé le 20 janvier 1557 et terminé le 12 mai 1661 (rédigé pendant plus de 104 ans !).

Il décrit les origines de la Seigneurie de la Praye, appartenant déjà aux DOLLIER en 1557 (provenant de la Seigneurie de la Rochegiffart, avec achats à la Seigneurie d'Anguiniac, à la frairie de la Collinaye, métairie de Jeanglan, terres de la Daudillaye et Poupardaye), avec les changements de propriétaires (par héritage, échange, vente et achat aux membres de la famille DOLLIER).

1) Le 20/01/1557 : il y est fait mention de l'arrière-arrière-grand-père de François DOLLIER, Coesar DOLLIER : "Aveu rendu à la Seignerie de Fougeré le 20 janvier 1557 par nobles gens Coesar DOLLIER et Melle Marguerite DU BATAY, sa compagne et épouse, Seigneur et Dame de la Haye et de la Praye, demeurant au lieu de la Praye en Fougeré (etc.)".

2) Le 18/01/1629 : il y est fait mention de l'oncle de François DOLLIER : Jean DOLLIER (aîné et héritier principal de la famille DOLLIER mort à la Praye en 1645, sans descendance semble-t-il ?) : "Aveu rendu à la même Seigneurie (de Fougeré) le 18 janvier 1629 par Jean DOLLIER, Ecuyer, Seigneur de la Praye, de la Devoriaye et des Clions, demeurant à la Dévoriaye en Fougeré (etc.)".

3) Le 11/07/1638 : il y est à nouveau fait mention de l'oncle de François DOLLIER (Seigneur de la Praye) : Jean DOLLIER : "Annoblissement du lieu, maison et métairie de la Praye, fait le 11 juillet 1638, accordé à  Jean DOLLIER, Ecuyer, Seigneur de la Praye (etc.)".

4) Le 08/08/1650 : il y est fait mention du père de François DOLLIER : Claude DOLLIER (Seigneur de la Praye): "Aveu rendu à la même Seigneurie (de Fougeré), le 08 aoust 1650, par Messire Claude DOLLIER Seigneur de la Dévoriaye, la Glétière, etc., des héritages qui lui sont échus depuis les 33 ans derniers tant par : le décès de Messire Pierre DOLLIER (décédé en 1617) et Dame Catherine GARSON, ses père et mère ; que par le décès arrivé depuis les 5 ans de Messire Jean DOLLIER (décédé en 1645, sans enfants), son frère aîné héritier principal et noble des dits feux Seigneur et Dame de la Praye" (ses parents).

5) Le 09/09/1651 : il y est encore fait mention du père de François DOLLIER : Claude DOLLIER (Seigneur de la Praye) : "09 septembre 1651, contrat d'échange passé entre Messire Charles d'ANDIGNE, Chevalier des Ordres du Roy, Seigneur et Baron d'Angris (etc.) et Messire Claude DOLLIER, Seigneur de la Dévoriaye et Dame Françoise d'ESCAILLUN, sa compagne (etc.), par lequel le Seigneur d'Aubigné transporte aux Seigneurs et Dame de la Dévoriaye, la terre et la Seignerie du Plessis de Casson, la Bavilière et le Moulin en la paroisse de Casson, évêché de Nantes (etc.). En retour, les Seigneur et Dame de la Dévoriaye donneront au Seigneur d'ANDIGNE, la maison noble de la Glétière située en la paroisse de Pacé, diocèse de Rennes et de plus la  maison noble de la Praye située en la paroisse de Fougeré (etc.)".

6) Le 11/09/1651 : il est fait mention de François DOLLIER : "11 septembre 1651. Contrat de vente passé entre Messire Charles d'ANDIGNE, Chevalier des Ordres du Roy, etc. et Ecuyer François DOLLIER, Seigneur du Terte-Port de Roche, demeurant à la maison du Port-de-Roche, paroisse de Fougeré, par lequel le Seigneur d'AUBIGNE vend au Seigneur DOLLIER, la maison noble située en la paroisse de Fougeré, appelée la Praye (etc.)".

7) Le 16/08/1652 : il y est fait mention à nouveau de François DOLLIER (Seigneur de la Praye) : "Aveu rendu à la Seigneurie de Fougeré, le 16 aoust 1652, par François DOLLIER, Ecuyer, Seigneur du Tertre demeurant en la maison du Port-de-Roche en Fougeré : confesse tenir et relever prochement et noblement à devoir de simple obéissance seulement, sans rente ni rachat, la maison et manoir de la Praye en Fougeré (etc.)".

8) Le 21/04/1661 : Il y est fait mention du frère de François DOLLIER (Seigneur de la Praye) : "Aveu à la même Seigneurie (Fougeré), le 21 avril 1661, par Julien DOLLIER, Ecuyer, Seigneur de la Porte, demeurant en sa maison noble de la Praye en Fougeré : confesse tenir et relever prochement et noblement à devoir de simple obéissance seulement, sans rentes ni rachat, la maison et manoir de la Praye située en la paroisse de Fougeré (etc.) – Le dit Aveu reçu le 12 may 1661" (Julien DOLLIER avait échangé cette propriété le 13/08/1659, avec son frère François DOLLIER - qui était alors au séminaire, depuis 1657).

(publié avec l'aimable autorisation d'Alain Hoguet)

 © Copyright - Tous droits réservés.